L’affacturage, comment ça marche ?

Les entreprises attendent parfois de longues semaines voire de longs mois avant de recevoir le paiement de factures de sociétés clientes. Ces temps d’attente peuvent mettre en péril une entreprise. Afin que ces derniers n’impactent pas la survie d’une société il est parfois intéressant de recourir à l’affacturage. Ce procédé consiste pour une entreprise qui a émit des factures de se les voir payées non pas par le client à qui elles sont destinées mais par une société d’affacturage qui va les prendre en charge. Il sera donc possible pour de nombreuses entreprises de recevoir très rapidement les fonds qu’il leur faut pour combler leurs manques ou leurs déficits de trésorerie.

L’étude du dossier initial en affacturage

Dès qu’une entreprise réalise un premier dossier à présenter à une société d’affacturage il lui faudra présenter différentes pièces pour que ce dernier soit correctement étudié. Vous devrez fournir les différentes factures que vous souhaitez voir couvertes par de l’affacturage. Vous devrez aussi fournir toutes les pièces relatives au traitement de ce client.

L'affacturage

L’étude prend en moyenne 48 heures et une fois celle-ci faite vous pourrez alors céder vos factures avec une quittance subrogative qui va transférer de manière légale vos créances à votre factor. Le factor se fera alors embourser par la suite ce qu’il vous a donné par le client et ce de manière directe ou indirecte.

Quand procéder à l’affacturage d’une ou de plusieurs créances ?

On a souvent recours à l’affacturage dès lors que l’on a passé au crible tous les recours pour se faire payer. Rappel, relance avec commandement à payer et injonction de payer sont les principales étapes à réaliser avant de procéder à une demande d’affacturage. Vous aurez ainsi épuisé tous les recours et pourrez sans nul doute céder le client et ses créances à un affactureur.

fr be lu ca